Swisslinux.org

− Le carrefour GNU/Linux en Suisse −

Bienvenue invité
 

Langue

 

Pourquoi utiliser des logiciels libres ?

Il nous apparaît très important dans le cadre de notre association de ne pas uniquement promouvoir les systèmes GNU/Linux (souvent appelés à tort “Linux” tout court) à cause de leurs qualités techniques et leurs coûts réduits, mais bien de sensibiliser le public à des questions éthiques et sociales en ce qui concerne l'ensemble des logiciels libres.

Les quatre libertés

C'est pourquoi nous souhaitons tout d'abord présenter ici les quatre libertés des logiciels libres (d'après la Free Software Foundation Europe1)).

  1. Liberté d'exécuter le programme pour tous les usages
  2. Liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins
  3. Liberté de redistribuer des copies (d'aider son voisin)
  4. Liberté d'améliorer le programme et de diffuser des améliorations, pour le bien de toute la communauté.

Il est très important de comprendre qu'en militant pour le logiciel libre, nous militons pour la liberté. Nous refusons que les utilisateurs soient asservis à des grandes entreprises qui les privent de leur liberté. C'est pourquoi Richard M. Stallman recommande d'utiliser le terme de logiciel privateur plutôt que logiciel propriétaire, car tout logiciel libre est également la propriété de son(ses) auteur(s).

Plus que des avantages techniques et financiers

Tout le monde s'accorde à dire que les logiciels libres (dont GNU/Linux) possèdent de nombreux avantages techniques et financiers (fiabilité, stabilité, gratuité, etc.), ce qui est tout à fait correct. Cependant, il est important que les utilisateurs de logiciels libres gardent à l'esprit qu'ils doivent être utilisés d'abord parce qu'ils libèrent!

Les licences libres (telles que la GPL) garantissent aux utilisateurs qu'ils seront maîtres de leur informatique. Le seul obstacle sera leurs capacités personnelles et non des restrictions quant à l'utilisation du logiciel. Cet obstacle est facilement surmontable, car il est toujours possible de collaborer avec des personnes qui possèdent les compétences requises pour résoudre un problème. Dans le cas des restrictions d'utilisation, il arrive très souvent qu'une personne ait les capacités de distribuer le programme ou de le modifier, mais n'ait pas le droit de le faire, sous peine d'être hors-la-loi.

Les logiciels privateurs ne sont pas inoffensifs

L'utilisateur de logiciels privateurs a le sentiment d'avoir la liberté de choix entre différents logiciels. Il n'a en réalité que le choix entre un monopole ou un autre. En effet, ce que recherche un éditeur de logiciel privateur c'est le profit de son entreprise et non pas la satisfaction de l'utilisateur. Il est prêt par tous les moyens à imposer son(ses) logiciel(s) et à retenir prisonnier ses utilisateurs afin qu'ils garantissent à l'entreprise une main-mise sur l'informatique d'autres entreprises ou des particuliers.

Il est généralement reconnu que certains logiciels privateurs contiennent des portes dérobées (backdoors) ou des fonctions malveillantes. (Insérer des exemples : rootkit sony, microsoft, etc.)

Les utilisateurs peuvent donc choisir un “maître” et se soumettre à son bon vouloir. L'éditeur privateur va-t-il développer de nouvelles fonctionnalités pour son programme? Va-t-il écouter l'avis de quelques utilisateurs qui souhaitent une amélioration? Ces derniers devront probablement débourser de l'argent pour pouvoir utiliser ces fonctionnalités dans le cas où, par chance, l'éditeur décide d'implanter des nouveautés dans son logiciel. Si l'éditeur ne désire pas implanter une fonctionnalité, c'est son droit puisqu'il est le seul maître à bord. Avec un logiciel libre, l'utilisateur peut lui-même améliorer les fonctionnalités ou le faire faire à une tierce personne afin que le programme corresponde à ses besoins.

L'utilisateur de logiciel libre a donc la possibilité de déceler et de retirer des fonctions malveillantes ou des erreurs dans le code, sans devoir attendre que l'éditeur le fasse.

Vivre au sein d'une communauté

On traite souvent les promoteurs des logiciels libres de communistes et on les accuse de mettre en danger l'économie. Cette affirmation est erronée et ne sert qu'à jeter le discrédit sur la communauté du logiciel libre.

En effet, la liberté qu'offre le logiciel libre est une valeur essentielle de la démocratie. Il existe une saine concurrence entre les différents projets libres et chaque projet s'enrichit de l'expérience des autres. Parce que nous vivons tous au sein de communautés (famille, collègues, amis, etc.) il est important que l'entraide et la solidarité soient mises en avant, également au niveau de l'informatique.

Malgré tout, de nombreux lobbyistes essaient de freiner l'avancée des logiciels libres et de la liberté en votant des lois restreignant la liberté d'utilisation de certains logiciels (DADVSI…) ou d'empêcher le développement de logiciels libres avec des brevets logiciels.

Un cas de conscience

Ce que nous voulons faire comprendre aux gens qui ne connaissent pas bien le logiciel libre, c'est que notre conscience refuse de céder notre liberté pour devenir des esclaves. Utiliser un logiciel propriétaire c'est s'asservir à un éditeur qui ne nous considère pas comme un utilisateur, mais comme un consommateur. C'est pourquoi son souci principal ne se situe pas au niveau de l'utilisateur.

Nous trouvons que le procédé n'est pas éthique et qu'il ne garantit en aucun cas la cohésion sociale de nos communautés. Il y a également la question des écoles et des gouvernements. Comment garantir l'indépendance des générations futures et de nos dirigeants ? Pouvons-nous accepter de les soumettre à un esclavage informatique et de mettre en danger nos démocraties qui deviendraient dépendante d'une socitété à but lucratif ?

C'est pour ces raisons que nous pensons qu'il est important de promouvoir le logiciel libre et nous espérons vivement que vous pourrez - si ce n'est pas encore fait - vous aussi vous libérer des programmes privateurs et revenir à une informatique plus démocratique.

Convaincu ?

Cet argumentaire a été développé par Richard M. Stallman au cours de ses conférences et nous vous invitons à regarder la vidéo (en français) de sa conférence du 18 juin 2007 à l'Université de Lausanne.

Powered by Dokuwiki - fr/documentation/libre.txt · Dernière modification: 2013/06/26 23:05 par Lio2