Swisslinux.org

− The GNU/Linux crossroads in Switzerland −

 

Language

 

Wine 1.0

WINE (acronyme récursif pour "WINE Is Not an Emulator" -- "WINE n'est pas un émulateur" en français) est une couche de compatibilité permettant de faire fonctionner des applications faites pour Microsoft® Windows™ avec un système GNU/Linux. Parfois présenté comme un frein au développement (ou au portage) de logiciels privateurs [1], WINE est en réalité un moyen de se départir de la dépendance à un système d'exploitation propriétaire imposée par ces mêmes logiciels. Après 15 ans de développement, le projet est finalement mûr pour passer en version 1.0.

Dans les cas où aucune application libre n'apporte satisfaction à l'utilisateur, il a parfois la possibilité de se tourner vers WINE. Cependant, WINE n'est pas une solution miracle pour faire fonctionner n'importe quel logiciel prévu pour Microsoft® Windows™ sans effort. Néanmoins, la base de données des applications compatibles fonctionnant avec WINE contient un grand nombre de logiciels, dont un nombre important de jeux (Guild Wars, World of Warcraft, etc.) fonctionnant plus ou moins bien avec WINE. Ainsi, un coup d'oeil pour y repérer les logiciels dont vous ne pouvez pas/plus vous passer et éventuellement découvrir le moyen de les utiliser avec votre système libre GNU/Linux, xBSD ou OpenSolaris[2].

Il est possible de télécharger cette version 1.0 directement depuis le site de WINE.

Notes

[1] parfois aussi appelés logiciels propriétaires

[2] Il existe même une version pour MacOS X

Journée de la Discussion Ouverte - Open Discussion Day

Depuis deux ans, la journée du 19 mai a été déclarée Journée de la Discussion Ouverte[1] (en anglais Open Discussion Day, ODD) par Lionel Dricot, co-auteur d'un livre sur Ubuntu, qui a ainsi récupéré la décision prise par Robert Bugg Quattlebaum Jr., un développeur d'un client pour Jabber, de ne plus utiliser de messageries instantanées (chat) utilisant des protocoles propriétaires[2]. Le but de cette journée est la promotion et l'utilisation de protocoles ouverts pour la messagerie instantanées.

Prenons rapidement le temps de définir ce qu'est un protocole: celui-ci est la langue "parlée" par un logiciel pour échanger des informations sur Internet ou avec des périphériques. Le problème des protocoles de messageries instantanée utilisés communément, tels Windows Live Messenger (ou MSN), Yahoo! Messenger, AOL Instant Messenger (ou AIM), ICQ, Skype, ... est que ceux-ci sont fermés. C'est à dire qu'ils ne sont connus que par leurs créateurs respectifs et que leur utilisation est restreintes par diverses clauses juridiques.

Ceci est à contre-courant d'Internet qui est construit et fondé sur des protocoles ouverts et standardisés. En effet, l'accès à une page d'un site web ne requiert pas moins de trois protocoles[3] et autant de normes [4] qui sont tous standardisés soit par l'IETF (Internet Engineering Task Force) ou le W3C (World Wide Web Consortium). Grâce à cela n'importe quels logiciels sur un ordinateur, un téléphone mobile, un ordinateur de poche, ou autres ont la possibilité et le droit d'y accéder; c'est ce que l'on appelle l'interopérabilité. Un protocole fermé, de part sa nature, ne permet pas une telle utilisation, et il peut même nous retirer, de par sa licence, le droit de l'utiliser à notre guise.

Les conséquences de l'utilisation de protocoles fermés est aisée à imager en prenant l'exemple des courriels (emails). Si l'envoi et la réception de ceux-ci n'était pas régis par des protocoles ouverts, il serait probablement impossible d'envoyer un courriel d'une adresse "@chose" à une autre adresse "@truc"[5]. On se rend compte facilement que cela rendrait les courriels totalement inutiles, puisqu'il faudrait avoir une adresse de chaque sorte. Et bien, lorsqu'on utilise une messagerie instantanée basée sur un protocole fermé, on se trouve justement dans cette même logique. En effet, si certains amis utilisent MSN, d'autres Yahoo! Messenger, ICQ ou encore Skype, il faudra quatre comptes différents et les quatre logiciels correspondants, puisque aucun n'est capable et n'a le droit de parler la langue de l'autre.

La solution réside dans l'utilisation de protocoles ouverts tels IRC (Internet Relay Chat) ou Jabber. Ce dernier est standardisé par l'IETF[6] il est donc implémentable librement. La conséquences est une multitude de logiciels qui le supporte aussi bien sous Microsoft Windows, Mac OS, GNU/Linux ou d'autres plateformes exotiques, mais un seul compte ou identifiant suffit pour n'importe lequel de ces logiciels. De plus ce protocole n'est lié ni à un programme, ni à un fournisseur de service, vous n'aurez à accepter aucune clause d'utilisations liberticides, pas plus que des politiques de confidentialité (privacy policy) douteuses, comme sous les réseaux fermés cités plus haut[7].

Pour tester Jabber nous recommandons le logiciel PSI, ou pour les utilisateurs d'un système GNU/Linux, Kopete ou Pidgin.

Notes

[1] The Open Discussion Day - 19 mai

[2] Goodbye Legacy IM

[3] DNS, TCP/IP, HTTP

[4] HTML, CSS, UTF8

[5] Voir "Le clown captif"

[6] Sous le nom de XMPP (Extensible Messaging and Presence Protocol) basé sur le XML (Extensible Markup Language), une norme du W3C.

[7] Voir "Lettre ouverte à mes contacts MSN et ICQ"

Ubuntu, millésime 2007

C'est à fin de ce mois d'avril que la distribution GNU/Linux Ubuntu, la plus populaire selon DistroWatch, présente sa nouvelle version: 7.04 nom de code «Feisty Fawn» - traduisible en français par «Le Faon Fringant».

Cette mouture offre les versions les plus récentes des logiciels libres populaires, comme Firefox 2.0 pour la navigation sur le Web, ou encore la suite bureautique OpenOffice.org 2.2 avec traitement de textes, tableur, gestionnaire de présentations. Ubuntu est une distribution particulièrement adaptée aux nouveaux arrivants dans le monde de GNU/Linux. De plus, cette version contient de nouveaux outils spécifiques permettant une prise en main facilitée pour les débutants :

  • Un utilitaire de migration se chargera de récupérer les données les plus importantes depuis Windows pour les importer sous Ubuntu. Ceci afin de pouvoir commencer tout de suite à travailler avec son nouveau système d'exploitation.
  • Un nouveau logiciel permettra de gérer les drivers matériels propriétaires facilitant ainsi leur installation.
  • Et comme sous les versions précédentes, l'utilitaire d'installation simplifié sera disponible. Celui-ci permet de naviguer dans la liste des nombreux logiciels disponibles et d'installer n'importe lequel en un clic de souris.

Ubuntu, dont la communauté grandit chaque jour, se présente comme une véritable alternative aux systèmes d'exploitation propriétaires vendus souvent sans logiciels additionnels nécessaires par exemple pour effectuer du traitement de texte ou de l'édition de photos. Sous Ubuntu, dès l'installation terminée, il est possible d'effectuer toutes les tâches les plus courantes : navigation sur le Web, envois de courriels, rédaction de documents, traitement d'images...

Vous pouvez vous procurer librement une copie de Ubuntu sur le site web http://www.ubuntu.com. En cas de problème, la communauté francophone met à votre disposition sa documentation ainsi qu'un forum pour poser vos questions. Swisslinux.org offre également un forum avec un groupe d'utilisateurs de GNU/Linux prêt à vous aider.

Hasta la Vista Microsoft?

Die neuste Version von Microsoft Windows findet sich derzeit in den Regalen. Aus verschiedenen Gründen zögern aber viele Benutzer noch mit dem Umstieg auf diese neue Version. Neben dem stolzen Preis erfordert das Betriebssystem einen Computer der neusten Generation. Doch für viele Benutzer ist es schlicht undenkbar, sich auch noch einen neuen PC anzuschaffen. Die Zahlen sprechen für sich: Zwischen 120 und 850 CHF für das Betriebsystem und weitere 200 bis 1200 CHF für das neue Office-Paket, je nach Version und Art der Lizenzierung. Der Gesamtwert dieser Programme kann leicht ein Vielfaches eines neuen Computers ausmachen. Bei nicht wenigen regen sich da berechtigte Bedenken: vielleicht ist der Moment gekommen, sich auch freie Software anzuschauen - insbesondere GNU/Linux.

GNU/Linux ist ein alternatives Betriebsystem zu Windows, das bereits von millionen von Benutzern verwendet wird. GNU/Linux ermöglicht das ausführen fast aller gängigen, von Windows bekannten Arbeitssschritte und besitzt darüber hinaus einige entscheidende Vorteile: Die Komplettversion ist frei verfügbar und beinhalten bereits eine vielzahl von Programmen. Sämtliche Software kann beliebig oft installiert, kopiert und weitergegeben werden - komplett legal. Ausserdem ist GNU/Linux viel weniger anfällig gegen Viren und andere Parasiten.

Wer noch noch nicht komplett auf GNU/Linux umsteigen will, kann eine Vielzahl der freien Programmen auch auf Windows verwenden. Diese bieten sämtliche gebräuchlichen Anwendungen: Besuchen von Internetseiten (Mozilla Firefox), Lesen und Schreiben von Emails (Mozilla Thunderbird), Officeanwendungen - Textverarbeitung, Tabellenkalkulation, Präsentation - (OpenOffice.org). Ausserdem gibt es auch spezifische Programme für viele weiteren Anwendungen, z.B. Bildverarbeitung und Aufbereiten von Photos (The Gimp).

Wer bereits erste Schritte mit GNU/Linux wagen möchte, sollte sich die Distribution Ubuntu genauer anschauen. Diese ermöglicht das Starten eines Testsystems von CD, bevor man zu einer allfälligen Installation fortschreitet. Ausserdem ist sie besonders benutzerfreundlich was die Installation und Administration angeht.

Für sämtliche Benutzer wird es von Tag zu Tag leichter, eine Alternative zu wählen. Dies kann mit der Benutzung von freier Software auf Microsoft Windows anfangen. Sobald man sich mit den neuen Programmen wohl fühlt, fällt der Umstieg auf ein anderes Betriebsystem sehr leicht. Ausserdem gibt es im Internet zahlreiche Seiten und Foren, die Hilfe und Informationen zum Umstieg anbieten. Der Verein Swisslinux.org stellt dazu nützliche Dokumente sowie ein Diskussions- und Hilfeforum zur Verfügung.

Hasta la Vista Microsoft?

La nuova versione di Microsoft Windows, nome in codice Vista, è stata pubblicata ed è da ora disponibile sul mercato. Diverse testimonianze spiegano la reticenza di certi utenti ad effettuare l’aggiornamento a questa nuova versione. Infatti, oltre al prezzo piuttosto gravoso, il funzionamento di questo sistema operativo richiede dei computer di ultima generazione. Per numerosi utenti è difficilmente immaginabile comprare un nuovo PC. Le cifre parlano da sole: da 120 a 850 CHF per il sistema operativo e da 200 a 1200 per la nuova suite d’ufficio (i prezzi dipendono dalla versione e dai tipi di licenza). Il valore totale del software può rappresentare fino al doppio del prezzo di un nuovo computer adatto: ciò induce molti alla riflessione. È forse giunto il momento di considerare maggiormente il free software in generale e in particolare GNU/Linux?

GNU/Linux è un sistema operativo alternativo a Windows già adottato da milioni di utenti. GNU/Linux permette di svolgere gran parte delle funzioni svolte attualmente con Windows e possiede per di più alcuni grandi vantaggi: versioni gratuite e complete (comprendenti un’ottima gamma di software), numero di installazioni illimitato, copie e condivisioni in tutta legalità e senza restrizioni. Inoltre, i sistemi GNU/Linux sono molto meno vulnerabili ai virus e ad altri parassiti d’ogni genere.Per gli utenti che esitano a superare lo scoglio del «tutto Linux», esistono numerosi software liberi utilizzabili anche su sistemi operativi Microsoft Windows. Essi permettono di svolgere tutte le mansioni più diffuse: navigazione in internet (Mozilla Firefox), gestione della posta elettronica (Mozilla Thunderbird), strumenti per l’ufficio - processore di testi, fogli di calcolo, presentazioni - (OpenOffice.org). Esistono pure programmi più specifici, come ad esempio per la grafica o per il fotoritocco (The Gimp).Quanto a quelli che desiderano provare un sistema GNU/Linux, esiste ad esempio la distribuzione Ubuntu che si presta a meraviglia per chi è alle prime armi. Il vantaggio di Ubuntu è che permette di avviare il sistema intero da CD per testarlo prima di procedere all’installazione.Per ciascuno è ormai sempre più semplice la scelta di un’alternativa. In particolare cominciando con l’utilizzo del software libero su Microsoft Windows, poi, una volta presa confidenza con i nuovi strumenti, cambiando il sistema operativo. Su internet sono presenti numerosi siti e forum che forniscono aiuto e informazioni utili all’orientamento in questo nuovo mondo. L’associazione Swisslinux.org offre, attraverso il proprio sito, documentazione e un forum di discussione e per l’aiuto a vicenda.

Hasta la Vista Microsoft?

La nouvelle version de Microsoft Windows est à présent disponible. Divers témoignages font déjà part des réticences de certains utilisateurs à effectuer la mise à jour vers cette nouvelle version. En effet, outre le prix, ce système d’exploitation requiert des ordinateurs de dernière génération. Pour de nombreux utilisateurs, il est difficilement envisageable d’acquérir un nouveau PC. Les chiffres parlent d’eux-mêmes: de 120 à 850 CHF pour le système d’exploitation et de 200 à 1200 CHF pour la nouvelle suite bureautique (Word, Excel, Powerpoint…) en fonction des versions et du type de licence. La valeur totale ces logiciels peut ainsi représenter jusqu’au double du prix d’un nouvel ordinateur personnel d’entrée de gamme : de quoi faire réfléchir plus d’un. Le moment est donc peut-être venu de considérer de plus près les logiciels libres en général, et en particuler GNU/Linux.

GNU/Linux est un système d’exploitation alternatif à Windows déjà adopté par des millions d’utilisateurs. GNU/Linux permet de réaliser la plupart des tâches courantes effectuées avec Windows, et possède en plus quelques avantages de taille : versions gratuites et complètes (grande collection de logiciels inclus), nombre d’installations illimité, copies et partages en toute légalité et sans restriction. De plus, les systèmes GNU/Linux sont beaucoup moins vulnérables aux virus et autres parasites en tout genre.

Pour les utilisateurs hésitants à franchir le cap du «tout Linux», il existe de nombreux logiciels libres également utilisables avec Microsoft Windows. Ceux-ci permettent d’effectuer toutes les tâches usuelles : consultation de sites internet (Mozilla Firefox), gestionnaire de courriels (Mozilla Thunderbird), bureautique - traitement texte, tableur, logiciel de présentation - (OpenOffice.org). Des logiciels plus spécifiques existent également comme par exemple pour la retouche photos (The Gimp).

Quant aux autres qui souhaiteraient découvrir un système GNU/Linux, il existe par exemple la distribution Ubuntu qui s’y prête à merveille. Celle-ci permet de démarrer le système depuis un CD pour le tester avant de procéder à une éventuelle installation.

Pour tout un chacun, il est désormais de plus en plus simple de choisir une alternative. Notamment en commençant par utiliser des logiciels libres sous Microsoft Windows, puis en changeant le système d’exploitation une fois passé le temps d’adaptation à ces nouveaux logiciels. Il existe sur l’Internet de nombreux sites et forums fournissant l’aide et les informations nécessaires pour vous aiguiller dans ce choix. L’association Swisslinux.org offre, par le biais de son site, de la documentation ainsi qu’un forum de discussion et d’entraide.

page 2 de 2 -